Un nouvel architecte des Bâtiments de France

10 mars 2018

Visite du nouvel architecte des Bâtiments de France à la Métropole.

Mr Jean Baptiste Boulanger succède à Mme Sophie Loubens, comme chef de service de l’unité départementale de l’architecture et du patrimoine de Vaucluse (UDAP). Il est architecte des bâtiments de France, et donc, à ce titre, conservateur pour l’Etat, propriétaire depuis les lois de séparation, de la basilique métropolitaine Notre Dame des Doms. Avec Mr Olivier Fabiani, technicien des services culturels, chargé du suivi des Monuments Historiques, et sans oublier les autres membres de l’unité départementale, il veille sur la santé patrimoniale de notre métropole. Le mercredi 21 février 2018, Mr Boulanger et son collaborateur immédiat, ont été reçus à la Métropole par Mr Pascal Andréani, économe diocésain, Melle Marie-Anne Molle, chargée de l’immobilier, un membre de l’équipe des organistes, le Chapitre métropolitain représenté par le chanoine Daniel Brehier. Après un rappel historique, une visite domaniale et la présentation des opérations en cours, de nouvelles améliorations, des investissements complémentaires ont été prévus. Les questions de sécurité et de mise aux normes, ont été particulièrement abordées, dans un édifice qui reçoit autant de monde que son illustre voisin, le palais des Papes.
L’installation du chauffage est en cours d’achèvement. Le trésor verra quelques aménagements propre à développer la pastorale liturgique de la métropole. Il a été question, aussi, de l’entretien régulier de l’installation campanaire et des orgues. Un grand panneau d’informations des pèlerins et du public sera mis en place sous le porche.
A son niveau, cette première rencontre permet de resserrer davantage encore les liens entre le Diocèse, le Chapitre et les services de l’État, d’incarner la volonté de collaboration pour le bien d’un édifice si particulier dans le patrimoine avignonnais. Ce bien, il passe par l’entretien régulier de l’édifice, le bon ordre qui y règne.
Consacrée par les rites de la liturgie sacrée, qui en font un lieu de grâces permanent ; sanctifiée par le passage des saints (Agricol, Louis, Catherine de Sienne, Urbain V, Pierre de Luxembourg, Vincent Ferrier, Vincent de Paul, François de Sales, Benoît Labre, Jean Bosco......) ; la prière d’hier et d’aujourd’hui, le sens et le message que cette basilique porte en elle-même, n’en sont que plus valorisés. N’est-ce pas essentiel, dans une ville, qui par la culture et l’art, est ouverte au monde entier ?
« J’ai aimé, Seigneur la beauté de ta maison.... C’est ici la maison de Dieu, la Porte du ciel.... »

+DB